Le Contrôle ou… la Maîtrise ?

with Pas de commentaire

 

Lorsqu’on est chercheur en équitation, on entend beaucoup parler de « contrôle », terme qui m’a toujours dérangé et que je n’assimilais clairement pas à l’art équestre.
Aujourd’hui, je peux en expliquer la raison et en donner ma définition ainsi que celle que l’on trouve communément dans notre dictionnaire Larousse national.
Toute la différence entre « contrôle » et « maîtrise » est, pour moi, au-delà de l’essentiel :
(se)Contrôler : Avoir la maîtrise de la situation, Avoir la maîtrise de soi.
(se)Maîtriser : Se rendre maître de ses forces difficilement contrôlables, Rester,DEVENIR maître de soi.

On peut donc lire, par cette définition littéraire que l’un englobe l’autre, que les deux sont mélangés, mais les verbes qui les accompagnent marquent correctement leur différence;
Le premier cite le verbe AVOIR, le second soutient le verbe ÊTRE.

J’ai compris dès lors, pourquoi le premier me correspond moins que le deuxième;
Car tout ce que l’on a, possède, est éphémère, il n’est que présent par le mental et le matériel, alors que tout ce que l’on Devient, Reste, englobe le sens d’Être et Perdure, quelques soient nos dispositions mentales et physiques, c’est un véritable ACQUIS…

A cheval comme dans la vie, le contrôle nous emmène vers des chemins pour le moins technique mais sans âme, sans goût, sans chaleur, sans échange, c’est l’exemple d’une application studieuse méthodique, certes honorable, mais sans ressenti, sans dialogue ni partage…
Il permet une sécurité rapprochée mais ne peut se laisser aller sans prendre garde…
La maîtrise vient avec le temps, elle acquière de l’expérience, elle est une découverte et un cheminement, elle s’installe grâce au lâcher-prise, elle permet la spontanéité, elle accède à la décomposition de chaque geste, à sa lenteur ainsi qu’à sa respiration;
Elle implique de Nombreuses Techniques mais sait les ajuster et les équilibrer, elle les adapte à l’instant présent… Elle écoute, échange, dialogue et se nourrit de ce qu’elle reçoit en tant qu’informations.

Grâce à la maîtrise, chaque séance avec un cheval est une véritable leçon, chaque séance avec un(e) élève est une source d’inspiration profonde, la maîtrise rend humble, elle apaise les maux, elle transforme l’agressivité et la malveillance de ceux qui possèdent « le contrôle » en reconnaissance de ce qu’elle EST…
Elle marque la différence entre les utilisateurs et les dresseurs, les techniciens et les maîtres, les personnes qui font du cheval et ceux qui apprennent à travailler avec des chevaux, les enseignants qui palabrent et ceux qui sont réellement présents pour leurs élèves, ceux qui possèdent une cour et ceux qui transmettent simplement leur savoir…

La liste est bien longue et le but de cette comparaison permet seulement de mieux en saisir la définition, ainsi que son objectif;
comme vous l’avez compris, incessant voir éternel…
Comme qui dirait, « il faut plus d’une vie pour Être un véritable homme/femme de cheval » alors profitons de celle-ci, pour accéder à cette maîtrise passionnée et passionnante, que nous offrent les chevaux ainsi que tous les humains qui y participent!

Gina Pitti.